TERRA 2016

Difficile de résumer Terra 2016 (congrès international qui s’est déroulé du 11 au 14 juillet 2016 à Lyon) en quelques mots, tant ces quatre jours de témoignages et de partage d’expériences internationales autour de la terre crue ont été passionnants et intenses.

retour-Terra-2016-1Chine, Colombie, Mali, Estonie, Ecosse, Chili, Inde, Grèce… tous ne peuvent pas être cités puisque 70 pays étaient représentés à travers 800 participants.

Pour nous, membres du Groupe Torchis – Terre crue, il était enthousiasmant de voir tant de pays réunis et surtout investis concrètement dans la construction en terre. Des dizaines de projets ont été présentés touchant les techniques de construction, bien sûr, mais abordant aussi les questions de méthode, de transmission et de sensibilisation pour mettre les travailleurs de la terre et les habitants au cœur des projets.

Les interventions, mais aussi les posters exposés en marge de la manifestation, étayaient les thématiques suivantes : inventaires et études des patrimoines, conservation et gestion du patrimoine, culture et développement local, recherche-expérimentation-innovation, nouvelles dynamiques, transfert des connaissances et renforcement des capacités.

Lire la suite…

Apprendre à restaurer son patrimoine en terre

2016-stage-mai-juinC’est une quarantaine de personnes qui est venue se former à l’entretien du patrimoine en terre, à Hocquinghen (proximité de Licques), à l’occasion de journées de découverte et de pratique organisées par le Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale et Maisons Paysannes de France – délégation du Pas-de-Calais. Des étudiants, des propriétaires de maison à pans de bois – torchis mais aussi de simples curieux sont venus prêter main forte aux propriétaires de cet ancien estaminet qui, depuis quelques années, le restaurent méticuleusement.

Différentes techniques ont été abordées sous forme d’ateliers :

  • d’abord la pose et la réparation de torchis,
  • ensuite, la confection d’un terre-paille banché, au pignon nord,
  • la réalisation d’un enduit intérieur correctif,
  • enfin, la seconde journée, la pose d’un enduit extérieur de protection, à base de terre.

Ce panel de techniques, présenté par des artisans spécialistes du patrimoine ancien, a ainsi pu révéler toutes les caractéristiques de ce matériau : de la finition intérieure à l’isolation.

Artisans encadrants : le 28 mai, Hervé Bodard ; le 18 juin, François Legrand.